Le magazine Tenou’a – Atelier de pensée(s) juive(s) consacre son numéro hors-série 2019 de Yom HaShoah à la maison des enfants d’Izieu.

La maison d’Izieu est une colonie d’enfants établie en mai 1943 par Sabine et Miron Zlatin, en lien avec l’Œuvre de Secours aux Enfants (OSE), pour protéger des enfants juifs des persécutions antisémites. Izieu se situe dans le département de l’Ain, près de la frontière suisse. Le 6 avril 1944, la Gestapo, avec à sa tête Klaus Barbie, investit la maison. Des 51 personnes déportées à Auschwitz, seule Léa Feldblum, éducatrice de la colonie, survivra. Entre mai 1943 et la rafle du 6 avril 1944, la maison d’Izieu aura abrité en tout au moins 105 enfants et jusqu’à 67 y auront vécu en même temps. Aujourd’hui, la maison est un mémorial dédié à leur mémoire.

Dans son éditorial, le Rabbin Delphine Horvilleur rappelle l’histoire de Caïn et Abel, ses deux premiers enfants du monde. L’un tue l’autre et Dieu surgit face à l’assassin et lui demande:  » Qu’as-tu fait? La voix des sangs de ton frère hurle vers moi depuis les profondeurs de la terre ».

« Qu’as-tu fait? La voix des sangs de ton frère hurle vers moi depuis les profondeurs de la terre ».

Genèse, 4:10


« La voix des sangs est celle de ces 44 enfants… Les commentateurs de la Torah ne cessent de s’interroger sur l’étrange pluriel de ce verset biblique. Pourquoi hurlent donc les sangs d’une victime? Réponse des sages: à travers lui pleurent et s’élèvent les cris de toutes les générations qui auraient pu naître de lui, s’il était resté en vie. À tout jamais, la maison des enfants d’Izieu raconte la même chose.

Et nous pleurons à la fois ce qui leur est arrivé, et ce qui n’arrivera pas parce que leur vie s’est interrompue. Depuis les profondeurs de la terre, s’élèvent les voix de ce qu’ils auraient pu être, et de ce que nous aurions été grâce à ceux. »

Le sommaire de Tenou’a

Lire le numéro

Pour consulter ce numéro de Tenou’a, cliquez ici.

Pour vous abonner à Tenou’a, cliquez ici.